Le Darwinisme

Darwin.

(1809-1882)
Darwin est le plus célèbre des naturaliste anglais du XIXème siècle. Il a notament révolutionné la biologie avec ces théories sur l’évolution de l’espèce vivante, dont l’idée principale est la selection naturelle (plus couramment désignée sous les termes de « théorie de l’évolution »), résultant de la lutte pour l’existance.

L’une des principales oeuvres de Darwin est De l’origine des especes par voie de selection naturelle en 1859.

La sélection naturelle n’agit pas d’une manière unique, elle peut s’exercer entre différentes espèces (inter-espèce) ou entre les individus d’une même espèce (intra-espèce). L’adaptation au milieu peut prendre plusieurs formes. L’objectif est toujours de se maintenir en vie le plus longtemps possible, ce qui donne le plus grand nombre de chances de se reproduire.

La thérorie de Charles Darwin.

La terre a été peu à peu colonisée par les plantes, des organismes unicellulaires qui de mutations en mutations ont évoluées vers des êtres plus complexes : les animaux (dont l’homme).
L’évolution se fait par sélection naturelle, ce sont les animaux les plus adaptés a leur milieu qui survivent. Ce sont donc eux qui auront le plus de chance de se reproduire, et donc de transmettre leurs gènes.

Cette théorie repose sur le fait qu’une espèce peut évoluer, par le biais des phénomènes adaptatifs, vers la formation de nouvelles espèces.
Ce processus, etant extremement lent, l’évolution d’une espèce créé l’apparition de sous-espèces intermediaires chacunes adaptées au milieu qui envirrone.

Darwinisme social.

Transparition de notions empruntées à darwin (selection naturel, lutte pour la vie…) à l’étude des sociétés humaines, à l’appui le plus souvent d’argumentation innégalitaires.

 » La notion de sélection naturelle est dangereuse, si mal comprise.  »

Neo-darwinisme.

Théorie de l’évolution selon laquelle les mutations génétiques, aléatoires et porteuses d’une valeur selective favorable ou défavorable sont ensuite soumisent à la sélection naturelle et determinent ainsi l’apparition de nouvelles formes animales et végétales.

La théorie synthétique, avec son principe de mutation-selection est devenue la position dominante, adoptée officiellement par communauté scientifique internationale.
On peut distinguéer trois idées essentielles :

  • L’évolution est le fruit d’une modification progressive et continue de l’être vivant au cours des générations.
  • La reproduction implique une hérédité: le matériel héréditaire (les gènes) subit, au niveau moléculaire, des modifications aboutissant ainsi à une grande diversité.
  • Le mécanisme central est la sélection naturelle qui opère au niveau des populations en sélectionnant les individus les mieux adaptés à leur envirronement.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :